CPME Var

Consulter le site de la CPME 83 – www.cpme-var.org

Éditorial

Des paroles et des actes ?

Il fallait s’y attendre ! « Les entreprises doivent prendre leurs responsabilités » annonce le ministre des finances Michel SAPIN pour donner le ton à cette rentrée placée sous le signe de l’inquiétude pour grand nombre des chefs d’entreprises face à l’absence persistante de croissance.

La faute aux chefs d’entreprises bien sûr ! Facile !

Mais ce n’est pas avec ces propos que l’on va regagner la confiance des entrepreneurs et relancer la machine. On allège les charges d’un côté mais d’autres mesures viennent contrebalancer les premières. On nous vend des mesures de simplification tout en rajoutant des dizaines de pages de réglementation.

Les baisses de charges, excepté le CICE, n’ont pas encore été mises en place et on ne sait rien des 50 milliards d’économies annoncées en janvier dernier.

Et on s’étonne que les chefs d’entreprises n’investissent pas !

Certes le pacte de responsabilité va dans le bon sens, mais c’est tout de suite que les entreprises ont besoin de retrouver leurs marges et des commandes. Pas en 2015, 2016 … 2020 comme le prévoit le plan gouvernemental. Dès lors à défaut d’actes on a des paroles.

À ce jour le CICE à lui seul ne permet pas aux petites entreprises d’investir et d’embaucher. Le gain pour elles s’élève à environ 1 000 euros par salarié. Actuellement c’est 8 milliards versés pour atteindre 12 milliards d’ici la fin de l’année et 20 milliards en 2015. Les petites entreprises n’ont en aucun cas les moyens d’investir sur cette seule base. N’oublions pas que depuis 5 ans ce sont près de 100 milliards de prélèvements supplémentaires qui ont été supportés par les entreprises.

Quant aux premières simplifications administratives mises en oeuvre, cela devient plutôt un choc de complexités administratives. D’un côté des micro-mesures comme la suppression de la déclaration des congés d’été des boulangers ou l’assouplissement de la réglementation applicable aux motoneiges, rien qui puisse vraiment alléger les montagnes de formulaires qu’il faut remplir au lieu d’aller chercher de nouvelles commandes. De l’autre côté la machine infernale des nouveaux textes continue de fonctionner, et les décrets se suivent : cet été est donc paru un décret sur la consommation d’alcool en entreprise, 3 jours plus tard, un décret sur les indemnités journalières des travailleurs indépendants, puis la loi sur les stages en entreprises, encore un décret sur la médecine du travail, etc, etc …

Ne parlons pas du PLF 2015 qui fait apparaître une quantité de « mesurettes » fiscales qui vont rendre encore plus complexe notre Code Général des Impôts, dont un tiers des pages ont été modifiées au cours des cinq dernières années.

Et cerise sur le gâteau, les décrets qui viennent de sortir sur la pénibilité, sur la réforme de la formation professionnelle, sur le temps partiel, l’application de la Loi Hamon lors de cession d’entreprises, etc …

Nous sommes bien loin des belles promesses faites – faute de volonté, faute d’imagination, faute de capacité à faire comprendre à notre administration qu’en rajoutant sans cesse des contraintes on asphyxie les entreprises.

Pour passer des paroles aux actes, il faudrait peut-être que nos brillants énarques viennent partager le quotidien des chefs d’entreprises ! Alors tous à vos cartons d’invitation.

Monsieur Joël MARTIN,
Ancien Président de la CPME 83

Coordonnées

CPME 83

237  place de la Liberté
BP 461
83055 TOULON Cedex
Téléphone : 04 94 09 78 95
Fax : 04 94 09 78 79
E-mail : info@cgpme-var.org

Présidente                                                                                             Secrétaire Général

                                                      
Madame Véronique MAUREL                                                                           Monsieur Thierry BALAZUC