Réaction de la CPME aux annonces du Premier Ministre

La CPME réagit positivement à
l’annonce par le Premier Ministre d’un moratoire sur la hausse des taxes sur le
carburant. Elle regrette toutefois de n’avoir pas été entendue plus tôt, ce qui
aurait sans doute évité que le mouvement ne dégénère.

Quoiqu’il en soit ces annonces
constituent un geste d’ouverture du gouvernement. Il est maintenant impératif
que l’activité économique reprenne son cours normal et que les blocages
prennent fin. Les violences ne doivent plus être tolérées.

Il n’en reste pas moins que le
mouvement a soulevé de vraies questions auxquelles il conviendra que des
réponses soient apportées.

La Confédération des PME regroupant
des entreprises patrimoniales implantées sur tout le territoire national,
contribuera donc activement aux concertations territoriales pour faire en
sorte, au travers d’une forme de « bouclier fiscal », que la fiscalité qui pèse
trop lourdement sur les commerçants, artisans, TPE, PME soit plafonnée et
inscrite dans une trajectoire de baisse, qu’il s’agisse d’impôts ou de taxes
nationaux, locaux ou … écologiques.